Recrutement Assistant-e Ingénieur-e en biologie (H/F)CDD (1 an)

Equipe METAML (JE Sarry) – Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse

Biologie moléculaire et cellulaire – Cancérologie


Début du contrat : Janvier 2022 - durée: 1 an-renouvelable. Lieu: Equipe « METAML : Métabolisme et résistance thérapeutique dans les leucémies aiguës myéloïdes » dirigée par Dr Jean-Emmanuel Sarry Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse (CRCT)

Inserm UMR 1037 – CNRS UMR 5071


Contexte biologique :


La leucémie myéloïde aiguë (LAM) est l’une des formes les plus courantes et mortelles de l


eucémie chez l’adulte. Malgré un taux de réponse élevée après traitements avec chimiothérapie, la survie globale des patients atteints de leucémies aiguës myéloïdes (LAM) est encore médiocre, essentiellement en raison des rechutes causées par la résistance aux traitements. Malgré les progrès récents dans notre compréhension de cette maladie, les mécanismes conduisant à l'apparition de la résistance à la thérapie dans la LAM sont encore mal compris.

Notre équipe s’intéresse aux mécanismes contrôlant la résistance à la thérapie des LAM et en particulier au rôle joué par les modifications du métabolisme des cellules leucémiques et de leur microenvironnement. Pour cela nous utilisons des modèles animaux de xénogreffe de LAM humaine de type PDX («patient-derived xenograft»), ainsi que des lignées cellulaires de LAM et des échantillons primaires issues de patients. Notre recherche combine ces modèles avec différentes techniques de biologie cellulaire et moléculaire, des approches « omics » (transcriptomics, proteomics, metabolomics), ainsi que des approches d’ingénierie génétique (vecteurs viraux d’extinction ou de surexpression, CRISPR-Cas9). Cette étude contribuera à élucider les mécanismes de résistance des LAM à la thérapie et pourrait révéler de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles pour le traitement des LAM résistantes aux traitements conventionnels.



Mission et responsabilités :

Sous la direction du Dr Margherita Ghisi (CRCN CNRS), la personne recrutée participera à différents projets concernant la caractérisation des mécanismes non-génétiques d’adaptation métabolique des LAM aux chimiothérapies impliquant les techniques suivantes :

- Expérimentation animale (suivi, prélèvement d’organes, injections)

- Set up d’un criblage génétique CRISPR-Cas9 - Culture de lignées cellulaires et de cellules primaires de leucémie aiguës myéloïdes

- Réalisation de techniques de biologie moléculaire (qPCR, WB, transduction virale, RNAi, CRISPR-Cas9) et d’essais métaboliques

- Réaliser des analyses par cytométrie en flux


Profil et compétences :

De formation minimum Bac+3 (License Biologie) avec expérience, ou titulaire d’un Master (Bac+5) en biologie moléculaire et cellulaire, cancérologie ou équivalent. Le candidat devra avoir des connaissances solides en biologie cellulaire et moléculaire et/ou cancérologie et acquis une expérience en laboratoire de recherche. Expérience en expérimentation animale n’est pas requise, mais souhaitée. Rigoureux/se, organisé/e, autonome, enthousiaste, ayant l’esprit d’équipe et de bonnes qualités à communiquer par écrit et oralement sont des qualités nécessaires pour ce poste.

Votre dossier de candidature est à envoyer à margherita.ghisi@inserm.fr



Il comprendra un CV précisant votre formation, vos expériences et compétences acquises, des références, et une lettre de motivation décrivant l’adéquation de votre profil et vos intérêts scientifiques.

21 vues0 commentaire